Qui sommes-nous ?

    L’association

L’association Practishare a été créée en mai 2015 par 10 cofondateurs (voir en bas nos profils et les credo). Les statuts sont accessibles ici.

Pour supporter notre aventure, vous pouvez adhérer à l’association ou y contribuer.

 

     Vision Mission Valeurs

VISION :
Chaque communauté peut mieux faire circuler ses bonnes pratiques.

MISSION :
Permettre à chaque communauté d’identifier, de diffuser et d’enrichir ses bonnes pratiques de manière efficace.
Proposer ouvertement des méthodes, des outils et des interactions pour les aider à progresser dans cette démarche, en respectant la confidentialité.
Développer un écosystème transparent et profitable pour tous.

VALEURS :
Être transparent à tous les niveaux
Encourager la participation de chacun
Favoriser la biodiversité des communautés
Incarner un bien commun réellement libre et pérenne

        Stratégie

 

Practishare ne veut pas « gagner », mais ne peut pas « perdre » : notre modèle associatif ne peut pas être empêché de mener ses activités, et nous ne pouvons pas être rachetés. Cela fait écho à une envie de frugalité économique (pas de dettes, pas de salariés). Hors du système concurrentiel traditionnel, nous avançons à notre rythme, celui de notre écosystème.

Son financement est assuré par les dons des utilisateurs, mais surtout par les contributions des partenaires labellisés.

Notre gouvernance se veut extrêmement ouverte et participative. Les décisions sont commentables par tous les adhérents. Pour illustrer cette volonté, nous avons choisi de diffuser plusieurs fils :

        Les fils

Décisions : Notre gouvernance se veut extrêmement ouverte et inclusive, c’est la raison pour laquelle nous ouvrons notre fil de décision :

– en lecture simple à tout le monde
– aux commentaires de tous les adhérents de l’association.
– les cofondateurs arbitreront si nécessaire les décisions à prendre entre les souhaits des utilisateurs et les contraintes techniques des développeurs.

 

Financier /  trésorerie : La mise à disposition du fil financier, équivalent d’un journal comptable, reflète le niveau de transparence financière que nous voulons garantir : nous prouvons que nous ne souhaitons rien « cacher ». On peut y trouve les ressources et les dépenses (engagées et réalisées), et par conséquent l’explication du niveau de trésorerie.

Le fichier se compose de deux onglets (synthèse et détails), ce qui permettra à chacun de trouver les informations qu’il cherchera.

Il est mis à jour au minimum une fois par mois, en attendant de pouvoir le faire en lien direct avec notre compte en banque.

Fonctionnalités :

Practishare propose des outils, en particulier une plateforme, qui vont progresser dans le temps, au fur et à mesure des moyens qui seront disponibles.

Nous souhaitons décrire ce qui est réalisable dès à présent (fonctionnalités actuelles), mais également ce que nous souhaiterions développer (fonctionnalités envisagées).

Cette seconde partie est destinée aux utilisateurs, qui pourront voter pour les fonctionnalités qu’ils souhaitent voir développées en priorité, ou en suggérer de nouvelles.

Elle est également destinée aux développeurs, afin qu’ils puissent savoir comment contribuer de la manière la plus impactante.

    Label practishare

Le modèle économique de l’association repose en partie sur les contributions financières volontaires de ses utilisateurs, mais pas uniquement : l’association a choisi de labelliser des organisations partenaires, selon une charte ouverte. Les organisations partenaires s’engagent en retour à reverser une part de leur activité à l’association.

En tant qu’utilisateur, vous pouvez librement utiliser notre démarche. En complément, si vous souhaitez bénéficier de l’appui de professionnels engagés, nous vous recommandons de faire appel à ces organisations. Ces organisations fournissent des services optionnels, ils sont exposés dans la vitrine des partenaires.

Les cofondateurs

 

francis

Francis Morel : Co-fondateur / Président

Bio :

Après une quinzaine d’années de conseil en organisation et SI, dans le privé et le public, Francis a choisi de reprendre des études (Master II Développement Durable à Paris-Dauphine). Ce regard complémentaire sur les organisations était tout ce qu’il lui manquait pour faire émerger l’idée de Practishare, et concrétiser son envie de faciliter les interactions intra – et inter- organisationnelles.

Pourquoi j’y crois :

Ce ne sont pas les bonnes idées qui manquent… nous manquons surtout d’un bon moyen de les essaimer ! Le créer sous forme d’un bien commun permettra à chacun d’y trouver son intérêt.

 nathalie

Nathalie Dupuis-Hepner : Co-fondateur / Secrétaire

Bio :

Spécialiste de la transformation des organisations par l’intelligence collective. Chief Knowledge Officer pendant 15 ans chez EY (Ernst & Young), elle y a dirigé les équipes en charge de la gestion des connaissances. Passionnée par les défis des mutations économique, sociale et environnementale et les enjeux de l’innovation sociale, elle créée sa propre structure de conseil et se définit comme un catalyseur de transformation durable.

Pourquoi j’y crois :

Je crois profondément à l’enrichissement qu’apporte le partage des connaissances et des bonnes pratiques : à la fois par les contenus partagés et par l’interaction entre les parties prenantes. J’ai trop souvent expérimenté les difficultés de cette démarche, malgré la bonne volonté des acteurs. Practishare propose une approche qui devrait atténuer nombre de ces difficultés, et donner une dynamique nouvelle d’intelligence collective dans les organisations les plus variées, en impliquant l’organisation elle-même dans ce cercle vertueux d’intérêt général

 fabien

Fabien Seguin : Co-fondateur / Trésorier

Bio :

Fabien a tout d’abord passé 12 ans dans le domaine de la production au sein du Groupe La Poste. Il a ensuite rejoint les Achats après un Mastère Achats et Supply Chain à HEC. Il est actuellement Responsable des Achats Industriels et d’un pôle transverse qui comprend notamment les Achats Responsables. Dans chacun de ses postes, il a toujours cherché la bonne approche pour capitaliser sur les expériences et les échanges du quotidien. Avec Practishare, nous cherchons à développer la méthode et les outils pour y parvenir.

Pourquoi j’y crois :

On parle de plus en plus d’efficacité énergétique pour éviter le gaspillage des ressources naturelles, je veux lutter contre le gaspillage des données et aider à capitaliser sur toute la matière intellectuelle disponible pour un progrès durable.

 sylvain

Sylvain Le Bon : Co-fondateur

Bio :

Spécialisé dans les modèles horizontaux et communautaires, Sylvain est notamment le fondateur d’Open Initiative, plate-forme de gestion de projets agiles, et d’Open Funding, plate-forme de cofinancement des projets open source. Il a également co-fondé Happy Dev, réseau de développeurs indépendants.

Pourquoi j’y crois :

Il y a trop d’initiatives éparpillées sur tous les fronts et nous avons besoin d’échanger si nous voulons être efficaces. Partager les bonnes pratiques, c’est la clé de l’avenir !

 marguerite

Marguerite Grandjean : Co-fondateur

Bio :

Marguerite est passionnée par tout ce qui a trait à notre avenir. Plus particulièrement, elle s’intéresse à toutes les initiatives concrètes qui visent à construire un avenir souhaitable. Prospectiviste de métier, elle a dirigé plusieurs projets de conseil et d’études en prospective aux Etats-Unis, au Pérou et en France. Cette expérience lui a permis d’acquérir une « carte mentale » pluridisciplinaire et pluriculturelle des avenirs possibles de nos sociétés et nos économies.

Pourquoi j’y crois :

Practishare met une technologie sociale fine d’intelligence collective, le « triangle du feu » de la collaboration, au service de l’essaimage des bonnes pratiques. Le tout facilité par les technologies numériques les plus avancées (web sémantique et distribué)… En bref, une idée qui a de l’avenir !

 michel

Michel Cadennes : Co-fondateur

Bio :

Ingénieur depuis toujours intéressé par les questions liées à la notion d’intelligence artificielle, Michel a souvent travaillé sur des questions où l’innovation technologique croise les questions de la complexité de la collaboration et du partage des connaissances. Architecte et développeur web indépendant depuis dix ans, il regarde avec passion la croissance du web sémantique et de la distribution des savoirs.

Pourquoi j’y crois :

Internet, on l’oublie quelquefois, n’est pas juste une gigantesque galerie commerciale, mais un espace communautaire où chacun peut mettre à disposition des autres les ressources qui pourraient être utiles. C’est par l’agrégation des petites briques que l’on construit les grands monuments. Practishare peut être aux pratiques ce que Wikipedia a été pour la connaissance générale.

 martin

Martin Pruvost-Beaurain : Co-fondateur

Bio :

Mathématicien et informaticien de formation, Martin est consultant en management des systèmes d’information depuis 15 ans, expert en modélisation de données et spécialiste des systèmes d’aide à la décision et management de la connaissance. Il est par ailleurs membre du réseau intelligence de la complexité dont la devise est « faire pour comprendre et comprendre pour faire », membre de l’Assemblée Virtuelle et participe aux travaux de recherche du consortium PLAST dont l’ambition est d’intégrer l’approche « pattern language » de Christopher Alexander à la description de dynamiques systémiques.

Pourquoi j’y crois :

Douglas Hofstadter nous rappelle : l’analogie est au cœur de la pensée, et les approches qui ne questionnent pas nos processus analogiques enferment nos capacités d’action dans les schémas pré-existants. L’indexation contributive de bonnes pratiques mais aussi l’introduction dans la relation bilatérale classique de transmission maître-élève d’un troisième point de vue placent au centre de la proposition de Practishare les raisonnements par cas et raisonnements tenus en contexte, proposant ainsi un outil d’intelligence collective intégrant les raisonnements analogiques. Cette base de connaissances contributive est à mon sens un formidable outil pour favoriser l’action : la transformation de nos modèles en projets et en retour la transformation de nos modèles par l’expérience.

 geraldine

Géraldine Bujadoux : Co-fondateur

Bio :

Voilà plus de 10 ans que Géraldine travaille dans la communication digitale dans des entreprises du CAC40. Dans un domaine en constant changement, elle cherche à garder un socle commun à l’ensemble de ses projets : le partage des compétences, le renouvellement des connaissances, l’échange et le besoin d’être au plus proche des besoins des utilisateurs.

Pourquoi j’y crois :

S’informer, se former et échanger sont une question de survie pour aller de l’avant et innover dans nos métiers. Face au volume d’information qu’Internet nous donne (plus ou moins pertinentes), il est impératif de trouver des outils, des astuces pour y parvenir. En mettant en commun nos expériences, de simples idées peuvent devenir les innovations de demain. A plusieurs, nous sommes plus forts que seuls !

 david

David Rosenbaum : Co-fondateur

Bio :

20 ans d’expériences dans la communication (publicité, médias), l’international (10 ans en République tchèque et Hongrie) puis chez Michelin, David met à profit ses connaissances en communication et sa passion du sport pour développer des activités dans les milieux du sport et du caritatif pour mieux valoriser les initiatives solidaires.

Pourquoi j’y crois :

Ayant travaillé dans de grands groupes, j’ai pu constater les pertes de temps et d’énergie pour réinventer des roues existantes. Je ne peux qu’adhérer et supporter une initiative de bien commun qui permettrait de partager des bonnes pratiques !

 guillaume

Guillaume Rouyer : Co-fondateur

Bio :

Issu de l’Institut d’Etudes Politiques de Bordeaux, ancien doctorant en philosophe politique, Guillaume se consacre depuis une dizaine d’années à la conception de projets de transformation sociale et écologique. Il est notamment à l’initiative du projet Assemblée Virtuelle et des chemins de la transition.

Pourquoi j’y crois :

Le partage, l’échange, la collaboration sont aujourd’hui le meilleur, et sans doute le seul moyen de relever les défis écologiques, sociaux et économiques de notre temps. En permettant à chacun de faire bénéficier à tous le fruit de ses travaux et d ses expériences, Practishare propose d’introduire de la logique, de l’efficience dans nos modes de production et d’organisation. Cette perspective me conduit à soutenir pleinement ce projet, qui par ailleurs se révèle extrêmement intéressant d’un point de vue technique…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s